• VENTE FLASH

     

    -15% supplémentaires

    * Offre valable jusqu'à dimanche minuit. Offre valable sur une sélection de produits signalés par la mention «Vente Flash». Le prix affiché tient déjà compte de la remise. Offre non cumulable avec d'autres opérations en cours. D'autres exclusions peuvent s'appliquer.
  • SOLDES :

    3 ARTICLES = -10% SUPPLÉMENTAIRES*

     -

    FEMME

     -

    FILLE
     

    SOLDES

     

     
    3 articles = -10% supplémentaires*
    * Offre valable sur une sélection de produits signalés par la mention «Soldes». Offre non cumulable avec d'autres promotions en cours. D'autres exclusions peuvent s'appliquer.
  •  

    OFFRE NPY

     

     
    * Offre valable jusqu'au 24/01/2022 en ligne grâce au code promo NPY100 à renseigner lors de la validation du panier. Offre valable pour un montant d'achat de 100€ (cent euros) de produits techniques Ski/Snow de la Collection Automne Hiver 2022, réalisé dans un seul et même ticket. Les produits bons plans remisés ne font pas partie de l’offre. Offre non cumulable avec toute autre opération commerciale en cours. Offre valable en ligne et en magasin. Réduction de 47€ sur l'achat d'un forfait pour une personne (adulte ou enfant, assurance non-comprise) de 1 à 7 jours dans l'une des 7 stations N'PY. Aucune réduction ne sera accordée en billetterie. Le code promotion fourni après l'achat est utilisable sur le site n-py.com jusqu'à la fin de la saison (soit jusqu'au 28/03/2022 pour Luz Ardiden, au 18/04/2022 pour Piau Engaly, au 24/04/2022 pour Cauterets, au 27/03/2022 pour Peyragudes, au 03/04/2022 à Le Grand Tourmalet et Gourette et au 10/04/2022 à La Pierre St Martin ). Attention, une fois passé ce délai, le code promotion ne pourra plus être utilisé. En revanche, une fois chargé avec le code promo, le forfait de ski est utilisable jusqu'au 31/12/2022.
  • LIVRAISON ET RETOUR GRATUITS -

    EN SAVOIR PLUS

    LIVRAISON ET RETOUR GRATUITS

     

    Pour toutes commandes passées en tant que membre du ROXY GIRL CLUB, sans minimum d'achat.

Bien choisir sa veste et son pantalon de snowboard

Entre les matériaux, les coupes et les différents niveaux de protection… Choisir sa tenue de snowboard relève parfois du parcours du combattant. Conçu pour vous aider à faire votre choix parmi tous les produits disponibles, ce guide vous présente toutes les caractéristiques essentielles à connaître pour bien choisir sa veste de snow et son pantalon, et profiter au maximum de chaque session.

On attend généralement des vêtements de snow qu’ils soient fonctionnels, performants, protecteurs et résistants, tout en étant confortables à porter dans un environnement parfois hostile. Si on ajoute à cela nos goûts et nos styles, les critères à considérer sont donc nombreux. C’est pourquoi, il est impératif de connaître vos besoins, niveaux et les conditions dans lesquelles vous allez le plus souvent rider pour opérer une sélection et trouver la tenue qui vous correspond.

Pour vous aider dans votre recherche, ce guide vous présentera dans un premier temps un panorama des matériaux et des différentes méthodes de conception puis, dans un second temps, les caractéristiques essentielles à considérer au moment de choisir sa veste de snow et son pantalon.

 

Les matériaux

Au-delà du plaisir qu’il nous procure, le snow est un sport intense, pratiqué dans des conditions froides et humides. Votre tenue doit donc vous protéger du froid, être imperméable et respirante pour évacuer l’humidité, tout en garantissant une liberté de mouvement optimale. Pour toutes ces raisons, la majorité des vêtements de snow sont composés d’une couche extérieure en polyester ou en nylon, doublée d’une membrane interne collée imperméable et respirante. Le polyester, comme le nylon, sont en effet connus pour être des textiles résistants, à séchage rapide et qui absorbent peu l’humidité. La membrane interne améliorera quant à elle la résistance à l’eau, tout en permettant d’évacuer la transpiration et l’humidité.

En plus de ces propriétés, la majorité des vêtements de snowboard sont pourvus de technologies, d’accessoires et de détails pratiques conçus pour accroître leur imperméabilité et leur respirabilité. Ils peuvent ainsi être dotés de coutures soudées, qui améliorent la résistance à l’eau, et de revêtements hydrofuges durables (appelés « DWR » pour « Durable Water Repellent »), qui renforcent la capacité de protection de la couche extérieure. Lisez la suite de ce guide pour en savoir plus sur ces différentes technologies.

Les différents niveaux d’imperméabilité et de respirabilité et leur fonctionnement

La notion d’imperméabilité en snowboard est souvent mal expliquée. Les matières imperméables, au sens strict du terme entendu comme « hermétique », ne peuvent pas être respirantes et sont, contrairement aux textiles techniques, faciles à produire et à faible coût. Toute la complexité d’un vêtement de snowboard est justement d’empêcher l’eau de pénétrer, tout en permettant d’évacuer l’humidité. Les matériaux résistants à l’eau et respirants utilisés pour les vêtements de snow sont ainsi conçus selon le principe que les molécules de vapeur d’eau sont plus petites que l’eau à l’état liquide. En utilisant des matériaux revêtus d’une membrane poreuse dotée de trous suffisamment larges pour évacuer l’humidité, mais suffisamment étroits pour empêcher l’eau de rentrer, ils sont ainsi capables de protéger de la neige et de la pluie, tout en offrant une excellente aération.

Les degrés d’imperméabilité et de respirabilité de cette membrane sont variables, ce qui impacte le niveau de protection, mais aussi le coût des vêtements. Afin de mieux orienter les rideurs sur leur différent degré de protection, les vêtements de snow sont classés selon leur taux d’imperméabilité (exprimé en millimètres) et de respirabilité (exprimé en grammes).

Le taux d’imperméabilité est calculé en plaçant une colonne d’eau dans un tube sur le textile. La valeur nominale de ce taux est égale à la hauteur de la colonne d’eau (mesurée en millimètres) avant que l’eau ne commence à s’infiltrer. Si la colonne d’eau mesure 10 000 mm avant que l’eau ne commence à pénétrer le tissu, un taux d’imperméabilité de 10k lui est attribué. Dans le secteur du snowboard, un taux de 5k correspond à un niveau de résistance à l’eau d’entrée de gamme. Inversement, les produits premium, comme les vêtements Gore-Tex, présentent un taux de 20k.

TAUX D’IMPERMÉABILITÉ (MM) RÉSISTANCE À L’EAU CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES
0-5,000 MM AUCUNE À FAIBLE RÉSISTANCE PLUIE LÉGÈRE, TEMPS SEC, PAS DE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE
6,000-10,000 MM RÉSISTANCE À L’EAU ET À LA PLUIE SOUS UNE FAIBLE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE PLUIE LÉGÈRE, CHUTES DE NEIGE MOYENNES, FAIBLE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE
11,000-15,000 MM RÉSISTANCE À L’EAU ET À LA PLUIE HORS FORTE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE PLUIE MODÉRÉE, CHUTES DE NEIGE MOYENNES, FAIBLE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE
16,000-20,000 MM RÉSISTANCE À L’EAU ET À LA PLUIE SOUS UNE FORTE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE FORTE PLUIE, NEIGE HUMIDE, PRESSION ATMOSPHÉRIQUE CONSÉQUENTE
20,000 MM+ RÉSISTANCE À L’EAU ET À LA PLUIE SOUS UNE TRÈS FORTE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE FORTE PLUIE, NEIGE HUMIDE, FORTE PRESSION ATMOSPHÉRIQUE

Le taux de respirabilité est calculé de la même façon, mais en mesurant cette fois le nombre de grammes de vapeur d’eau capable de traverser un mètre carré de tissus en 24h. Plus le nombre de grammes est élevé, plus le textile est respirant. Ainsi, si un vêtement affiche un taux de respirabilité de 10k, cela signifie que 10 000 grammes de vapeur se sont échappés en 24h00.

Composition des textiles imperméables et respirants : les différentes couches

Ils sont composés d’une couche extérieure (le plus souvent en polyester ou en nylon) à revêtement hydrofuge (DWR), doublée d’une membrane poreuse stratifiée et collée permettant d’évacuer l’humidité et d’empêcher l’eau de rentrer. Certains textiles appelés « 3L » sont également pourvus d’une troisième couche en mesh collée à la membrane. Cette couche additionnelle les rend ainsi plus résistants et protecteurs, et évite également de porter une couche de vêtement supplémentaire. Les modèles 2L en sont dépourvus et nécessitent par conséquent l’ajout d’une couche protectrice supplémentaire.

Quel taux d’imperméabilité/respirabilité me correspond ?

Le prix étant proportionnel au niveau de protection, il est important de choisir une veste ou un pantalon qui représente le meilleur compromis entre l’usage que vous en aurez et votre budget. Les vêtements avec un taux de 5k offrent une protection limitée si les conditions sont humides. Ils sont donc à privilégier pour des conditions froides et sèches. Jusqu’à 10k, les modèles proposent de bonnes performances pour une large gamme de conditions et conviennent à la plupart des snowborders. Au-delà de 10k, ils offrent une très grande protection et sont idéals pour les rideuses passant beaucoup de temps en montagne, surtout dans les régions les plus humides. Le taux de respirabilité passe souvent comme un critère de second plan, mais il ne doit pourtant pas être négligé, surtout si vous comptez beaucoup marcher ou pratiquer une activité physique intense. Dans ce cas, les vêtements 20k+ seront les plus appropriés.

Au-delà de ces critères, toutes les rideuses n’ont pas la même sensibilité et résistance au froid. En cas de doute, optez pour le modèle proposant le plus haut taux de protection que vous pouvez vous offrir.

A quoi correspondent les coutures soudées ?

Aussi appelées « coutures collées », ce sont des coutures sous lesquelles une fine bande d’étanchéité est appliquée pour éviter que l’eau ne s’infiltre par les trous des aiguilles de couture. Les modèles avec l’intégralité des coutures soudées sont les plus performants. D’autres ne proposent des bandes d’étanchéité qu’aux endroits les plus exposés, tels que le cou, les épaules ou le torse. Les vestes ou pantalons sans coutures soudées ne sont à utiliser que sous des conditions chaudes et sèches.

Qu’est-ce qu’un revêtement DWR ?

C’est un revêtement externe hydrofuge durable (DWR pour « Durable Water Repellent ») faisant perler l’eau sur le textile, l’empêchant ainsi de pénétrer. La plupart des vêtements en sont dotés. Ils permettent d’améliorer la résistance à l’eau, mais également d’éviter que l’eau n’alourdisse le vêtement. Un contact régulier avec la neige peut l’user, toutefois, c’est la membrane située en-dessous qui assure la plus grande fonction protectrice. Si ce dernier est abîmé, il est également possible de le remplacer chez soi en utilisant un produit imperméabilisant tel le « Nikwax ».

Les coupes

Les vestes et pantalons de snowboard sont disponibles dans une multitude de modèles. Le snow exigeant une grande liberté de mouvement, les coupes larges sont souvent privilégiées. Toutefois, les modèles slim ne sont pas à exclure, surtout s’ils sont dotés d’articulations préformées au niveau des genoux et des coudes, et d’empiècements en stretch. Découvrez ci-dessous les trois principales coupes.

Slim. C’est le look de montagne old-school par excellence. Près du corps et ajustée, la coupe slim épousera tous vos mouvements.

Moderne. Version slim revisitée, elle est pourvue d’articulations préformées et d’un design ergonomique, pour créer un look plus skinny et contemporain, avec toute la liberté de mouvement nécessaire.

Loose. Conçue pour garantir un maximum de confort et créer un look plus décontracté, cette coupe large offre une liberté de mouvement imbattable.

COMMENT CHOISIR SA VESTE DE SNOW

Quels sont les différents types de vestes de snowboard ?

De façon générale, il existe deux catégories de vestes : isolantes et non-isolantes (« shell »). Toutes sont également le plus souvent dotées de différentes options pratiques, conçues pour améliorer votre protection et confort sur les pistes.

Les vestes de snowboard isolantes

L’isolation est l’une des caractéristiques essentielles des vêtements de snow. Le degré d’isolation est variable et son choix dépend des conditions dans lesquelles vous aller rider. Certains modèles 3-en-1 proposent par ailleurs des systèmes d’isolation amovibles, le plus souvent une doublure en polaire dézippable.

Si les designs proposés sont variés, ils sont pour la majorité conçus dans des textiles synthétiques, à la fois légers, garants d’une isolation optimale et à séchage plus rapide que les matériaux naturels. Certains systèmes d’isolation fonctionnent également par un processus de gonflement qui piège l’air (« loft »). D’autres technologies, comme « Thinsulate », apportent quant à elles une isolation optimale, tout en étant plus fine, permettant ainsi d’avoir des vestes peu volumineuses.

Concernant le ratio isolation/poids, les duvets naturels en plumes d’oie ou de canard restent considérés comme des isolants performants, surtout s’ils sont associés à un revêtement extérieur hydrofuge. Cependant, des technologies d’isolations synthétiques, comme la « Warmflight » de Roxy, représentent le meilleur compromis. Elles associent en effet la légèreté des modèles loft et des duvets naturels, à la respirabilité et à la résistance à l’eau proposées par les textiles synthétiques modernes.

Les vestes non-isolantes (« shell »)

Dépourvues de matières isolantes, elles sont avant tout conçues pour être étanches et permettre d’ajouter ou d’enlever des couches de vêtements en fonction des températures. C’est pourquoi elles sont plébiscitées par les snowboardeuses cherchant une veste pour rider sous un grand éventail de conditions. Si vous comptez rider sous des conditions intenses et particulièrement humides, ou vous lancer dans des ascensions extrêmes : elles sont faites pour vous.

Isolante, non-isolante : quelle veste choisir ?

Bien entendu, tout dépend de vos préférences. Toutefois, il est communément admis que les vestes (et les pantalons) non-isolants offrent les niveaux de résistance à l’eau et de respirabilité les plus performants. Si vous recherchez en revanche une veste pour temps froid, ultra-confortable et cosy, vous ne trouverez pas mieux que les vestes isolantes.

Les principaux détails et options pratiques

Les systèmes d’aération

Même pour les modèles offrant un niveau de respirabilité premium, les systèmes d’aération sont essentiels. En snow, on alterne souvent entre des phases d’activité intenses, lors des descentes par exemple, ou plus calmes (télésièges, pauses, etc.). Une bonne ventilation est donc indispensable pour permettre une régulation thermique optimale. Le plus souvent situés au niveau des aisselles, ces systèmes doivent idéalement être faits en mesh pour empêcher la neige de pénétrer même quand ils sont ouverts.

La jupe pare-neige

C’est une sorte de guêtre élastique et imperméable qui s’enroule autour la taille et qui empêche la neige d’entrer sous la veste. Certaines sont amovibles, d’autres sont conçues pour être accrochées à un pantalon, si ce dernier est compatible, créant ainsi une armure quasi infranchissable.

Les manchettes

Souvent conçues en lycra, les manchettes intégrées disposent d’une boucle pour le pouce à glisser sous le gant pour empêcher la neige de rentrer au niveau du poignet.

Les poches

La taille, la forme et le nombre varient selon les modèles. Si leurs nombre et fonctions dépendent de vos préférences, gardez toutefois à l’esprit qu’aussi pratiques soient-elles, elles ajoutent du poids et du volume à la veste. Dans tous les cas vérifiez : qu’elles soient dotées de fermetures imperméables, d’une coupe ergonomique et d’une bonne contenance, que leur disposition soit accessible et qu’elles soient compatibles avec le port de gants.

La capuche

Les capuches sont essentielles pour vous maintenir au chaud et au sec par mauvais temps. Proposées en différentes formes et coupes, certaines sont amovibles, mais la majorité sont fixes. Au moment de choisir votre veste, assurez-vous :

  • Qu’elle soit dotée d’un col allant jusqu’au menton et de cordons de serrage. Le col protégera votre visage de la neige et du vent, préférez donc les matières douces.
  • Que la capuche soit suffisamment large pour être compatible avec le port d’un casque, pour ne pas entraver vos mouvements et nuire à votre confort.

Les options complémentaires

Il existe une multitude de détails pratiques et fonctionnels, tels que les lingettes pour lunettes intégrées ou encore des compartiments pour insérer le système de repérage Recco® Avalanche reflectors. Si tous ont leur utilité, ils ne doivent cependant pas être favorisés au détriment des caractéristiques et options indispensables comme : l’imperméabilité, les protections pare-neige et les poches.

Vestes de Snowboard

COMMENT CHOISIR SON PANTALON DE SNOWBOARD

Quels sont les différents types de pantalons de snowboard ?

Pantalon de snowboard GoreTex, modèle « shell », coupes slim ou regular… Comme les vestes, les pantalons de snow se déclinent dans une grande variété de designs et proposent différents niveaux de protection, et de détails pratiques. Le snowboard étant un sport où l’on passe beaucoup de temps au contact direct de la neige à fixer ou défixer ses boots, ou à se reposer sur les genoux, leur imperméabilité est l’un des critères fondamentaux à considérer.

On distingue généralement quatre types de pantalons : isolants, non-isolants, « shell » et les combinaisons/salopettes. Les jambes étant moins sensibles que le torse, et la plupart des rideuses portant des leggings techniques, les pantalons dit « isolants » sont composés d’une couche isolante légère et de faible épaisseur pour garantir une chaleur optimale sans rajouter de poids. Les modèles non-isolants sont quant à eux dotés d’une doublure supplémentaire, tandis que les pantalons « shell » sont conçus dans des textiles techniques 3L ne nécessitant pas de doublure et offrant une meilleure respirabilité. Enfin, les combinaisons/salopettes constituent des options à la fois stylées et fonctionnelles. Protégeant au-delà de la taille, elles peuvent être portées avec ou sans veste en fonction des conditions.

Un autre aspect à ne pas négliger si vous vous demandez quel pantalon de snow choisir est leur robustesse. D’un côté, l’usure provoquée par le contact des boots, des fixations et des carres est inévitable, de l’autre le snow est un sport où l’on passe beaucoup de temps sur les genoux. Privilégiez donc les modèles dotés de renforts au niveau des chevilles et des genoux.

Les principaux détails et options pratiques

Les systèmes d’aération

Même si votre pantalon offre une respirabilité premium, les systèmes d’aération restent essentiels pour évacuer l’excès d’humidité et garantir un confort optimal en session. Assurez-vous qu’ils soient présents à l’intérieur et à l’extérieur des cuisses et des genoux, et conçus en mesh pour empêcher la neige de rentrer même s’ils sont ouverts.

Les guêtres pare-neige

Situées au niveau des chevilles et conçues en matière imperméable, elles s’enfilent sur les boots empêchant ainsi la neige de passer. Elles sont le plus souvent dotées de scratch et d’une languette, ou d’un crochet, qui se fixent sur les lacets, pour éviter qu’elles ne bougent et ne remontent.

Les poches

A l’instar des vestes, leur nombre, taille et disposition varient selon les modèles. A vous de choisir celui qui vous convient le mieux. Dans tous les cas, assurez-vous qu’elles aient des coutures soudées, qu’elles soient bien protégées et qu’elles soient compatibles avec des gants. Préférez également les poches ergonomiques et faciles d’accès et dotées de zips ou de rabats étanches pour bannir l’humidité.

Les options complémentaires

Il existe une multitude d’autres détails pratiques et fonctionnels, comme les soufflets à zips situés en bas des jambes ou les porte-passe anti-avalanche Recco®. Si tous ont leur utilité, ne perdez pas de vue que pour bien choisir son pantalon de snowboard les critères essentiels à considérer sont : l’imperméabilité, les protections pare-neige et les poches.

Pantalons de Snowboard

En savoir plus :

Choisir sa tenue de ski

Choisir sa tenue de snowboard

Choisir sa veste de ski

Choisir son pantalon de ski